Observatoire de l'Habitat

En partenariat avec

25/06/17 - 03:49 (GMT+1)
 

Taux de progression et taux de reconstruction

Ces deux taux permettent de voir si la consommation foncière et la reconstruction de bâtiments ont été importantes, entre 2004 et 2010, par rapport au tissu urbain existant. Elles sont rapportées à la superficie résidentielle occupée de 2004. Cette opération indique :

Taux de progression de la superficie résidentielle occupée

Le taux de progression de la superficie résidentielle donne une indication sur l’évolution du tissu villageois ou urbain.



Taux de progression de la superficie résidentielle occupée par commune entre 2004 et 2010


La plupart des communes à tendance rurale présentent un taux de progression de la surface résidentielle supérieur à la moyenne (3,8%). Par rapport à leur taille, ces petites communes sont dynamiques en matière de consommation foncière et leur zone résidentielle occupée s’est largement étendue (même si cette constatation est à relativiser du fait qu’en valeurs absolues, la superficie consommée reste inférieure à la moyenne).

Une partie des communes périurbaines autour de la capitale et l’essentiel des communes de la Région Sud ont un taux de progression de la surface résidentielle inférieur à la moyenne nationale. Cela s’explique par l’importance de leur superficie résidentielle occupée totale.

Taux de reconstruction de la superficie résidentielle occupée

Le taux de reconstruction de la superficie résidentielle donne une indication sur la proportion des terrains ayant fait l’objet de reconstruction par rapport à l’ensemble des terrains résidentiels occupés au sein du tissu villageois ou urbain.



Taux de reconstruction de la superficie résidentielle occupée par commune entre 2004 et 2010


Le taux moyen de reconstruction résidentielle est de 1,1% entre 2004 et 2010. Il est donc presque trois fois plus faible que le taux de progression de la superficie résidentielle occupée.

Le taux de la ville de Luxembourg est de 2,2%. Le renouvellement urbain de la capitale est assez important.